Fonctionnement d'un lieu de pratique

Zazen, méditation assise

Les lieux de pratique du zen prennent la forme de groupes de pratique, de dojos ou de temples (= monastère).

Les groupes se réunissent chaque semaine dans une salle louée pour l'occasion.

Les dojos disposent d'un lieu qu'ils administrent et dans lequel différentes activités sont organisées : zazen, cérémonies traditionnelles, conférences, dharma-talks, journées de pratique, etc.

Les temples accueillent des personnes à l'année pour partager une vie monastique. Des retraites y sont organisées, ouvertes au public, avec un accompagnement spécial pour les débutants.

L'esprit collectif, la force du groupe

La spiritualité zen met l'accent sur la pratique collective, ensemble. C'est ensemble que nous évoluons, apprivoisons nos peurs, nos doutes ou nos envies. L'autre devient alors le miroir précieux de notre avancée sur la Voie du Bouddha.

Zazen (méditation zen) est très simple. Cependant, il est nécessaire d’être guidé dans la pratique par un enseignant confirmé. Il est donc préférable de pratiquer dans un dojo, où la présence des autres crée une forte atmosphère et où l’on peut recevoir un enseignement authentique. Il existe certainement un dojo près de chez vous (consulter la page : Lieux de pratique). Vous y serez accueilli par une séance d’initiation à la pratique et vous pourrez faire zazen avec les autres membres du dojo.

De plus, la pratique collective de zazen dans les dojos ou groupes a un effet extrêmement motivant et encourageant. Comme le soulignait le maître bouddhiste Taisen Deshimaru (1914-1982) : « C'est la différence entre un feu composé d'une ou de plusieurs bûches... » Le second réchauffera beaucoup plus longtemps...

Enfin, dans une société tendant à l'individualisme, retrouver le sens du collectif est sans doute l'une des plus belles solutions pour un avenir meilleur.

Le samu

Pour s'intégrer dans un lieu de pratique et commencer ainsi à approfondir la voie du zen, il est conseillé après quelque temps de proposer son aide pour le samu (prononcer " samou ") : l'activité bénévole fait dans un esprit de don et de concentration. En participant de près aux activités de l'association (nettoyage, cuisine, communication externe, gestion d'un site internet, travaux graphiques...), le nouveau pratiquant apprend à connaître les membres et recueille des informations précieuses sur la pratique du zen.

Le samu de par son aspect concret est l'une des grandes richesses de la pratique du zen. On pourrait également l'appeler « méditation en action ». Le samu permet en effet de pratiquer la concentration du zazen dans les activités quotidiennes et d'apprendre ainsi par exemple à travailler dans le calme.

Retrouvez ICI la liste des lieux de pratique reliés à l'Association Zen Internationale.

Vidéo

Symposium 2018 " un dojo zen dans la ville "