Ango dans la sangha

En 2011, du 1er avril au 1er juillet à Kanshoji et du 15 avril au 15 juillet à Ryumonji, aura lieu un ango d’une durée de trois mois. Ces ango sont reconnus officiellement par l’école Sôtô mais ne sont pas pris en compte pour recevoir le titre de kyoshi , du fait que les temples européens ne sont pas des sôdô .
Ces ango, ouverts à tous, se dérouleront suivant les formes traditionnelles. Pendant trois mois, sans sortir du monastère, une quinzaine de moines et nonnes vont vivre ensemble une même réalité, ritualisée comme du temps de Dogen. Chaque jour, on se lève à 4h30, on s'éveille sur le zafu en même temps que le jour se lève. À la faveur de la cérémonie qui suit, on offre sa pratique à toutes les existences ; puis on retourne au dojo pour manger la soupe de riz dans les oryoki. Ensuite, un temps est dévolu au nettoyage et à la préparation des repas. Le reste du temps de la journée est employé d'une part à mettre en place les cérémonies, à les répéter et d'autre part à recevoir des enseignements. À travers cette pratique continue, chacun s'oublie et ensemble on devient le corps de Bouddha…
Après trois mois vécus à ce rythme, quelque chose de profond se passe en soi et l’on n’en ressort plus tout à fait le même. C’est le mérite de ango de transformer ceux qui le pratiquent, inconsciemment, naturellement, de les rapprocher de l’activité de Bouddha.
Bienvenue à tous aux ango de printemps.

PS : Ceux qui souhaitent y participer doivent avoir l’aval de leur enseignant.

[1] Kyoshi : enseignant certifié du Dharma
[2] Sôdô : temple de formation des moines

 

Français